Actualités littéraires

Derniers auteurs

 

Vient de paraître / À paraître

 

Marie-Lumière
de Lucie Pagé

Libre Expression | FÉVRIER 2021

Une forme dans le désordre
de Éléonore Létourneau
| Éditions VLB
FÉVRIER 2021

Comment rester serein quand tout s’effondre
de Fabrice Midal | JDH Éditions | Janvier 2021

LA TRAVERSÉE DES TEMPS – 1 – PARADIS PERDUS
de Éric-Emmanuel Schmitt | FÉVRIER 2021

Rose Meridith
de Denis Morin | JDH Éditions | Décembre 2020

Nous méritons mieux
de Marie-France Bazzo | Novembre 2020

► À train perdu
de Jocelyne Saucier
| XYZ | Septembre 2020

Le Petit Prince est toujours vivant :
de Christine Michaud & Thomas De Koninck
| Édito | Septembre 2020

Le crépuscule et l’aube
de Ken Follett | ROBERT LAFFONT | Septembre 2020

Mon (jeune) amant français
de Josée Blanchette | Druide | Septembre 2020

Vivre ! dans un monde imprévisible
de Frédéric Lenoir | Fayard | Août 2020

Déflagration des sens,
de Karim Akouche | Éditions de l’Archipel | Paris, septembre 2020

► Mon Octobre 70 | La crise et ses suites | Robert Comeau | VLB
 

Prix littéraires du Gouverneur général

 
Les 14 meilleurs livres de 2020 publiés au pays, selon Le Conseil des arts du Canada, sont maintenant connus.
Choisis parmi 70 finalistes, les lauréats des plus récents ont été annoncés mardi, 1er juin.

« Chasse à l’homme » (La Peuplade) de la Québécoise Sophie Létourneau a été choisi dans la catégorie des romans et des nouvelles. Il raconte la quête d’un amour, mais aussi les voyages nécessaires à cette rencontre.

En poésie, l’honneur a été attribué pour « La société des cendres suivi de Des lames entières » (Éditions du Noroît) de Martine Audet.

L’essai « Hantises, Carnet de Frida Burns sur quelques morceaux de vie et de littérature » (Nota bene) rédigé par Frédérique Bernier.

Prix Régine Deforges 2021

 

Huit romans sélectionnés

 

 

PRIX DE LITTÉRATURE 2021

 

⎯ Prix Renaudot ⎯

Dominique Fortier
photo: Frédérick Duchesne

Dominique Fortier

remporte le Prix Renaudot 2020
pour son essai,
Les villes de papier | Éditions ALTO

⎯ Prix France-Québec 2020

Michel Jean

 
Michel Jean est le lauréat pour son roman « Kukum »
Michel Jean, journaliste, y donne la parole à son arrière-grand-mère (« kukum », dans la langue de celle-ci), orpheline qui a intégré la communauté des Innus du lac Saint-Jean.

⎯ Prix des Libraires du Québec 2020 ⎯

 
– Catégorie roman

Marie-Ève Thuot

Marie-Ève Thuot
pour son premier roman
La trajectoire des confettis | Les Herbes Rouges
 
 

– Catégorie poésie

Anne-Marie Desmeules

Anne-Marie Desmeules
pour son dernier recueil
► Le tendon et l’os | L’Hexagone

Elle est aussi la Lauréate du Prix du Gouverneur 2019

⎯ Prix Roman, Le Salon du Livre du SAGUENAY–LAC-SAINT-JEAN

Paul Kawczak

Paul Kawczak
pour son roman, Ténèbres | La peuplade

⏤ Prix Medecis 2020 ⏤

Chloé Delorme
L’écrivaine française de 47 ans Chloé Delaume a remporté le prix Médicis pour son vingt-huitième roman.
«  Le cœur synthétique, » raconte l’histoire d’une attachée de presse dans l’édition, divorcée sans enfant qui, à l’approche de ses 50 ans, peine à trouver un sens à sa vie… et un homme qui lui convient.

⎯ Prix Athanase-David 2020 ⎯

Carole David
Le Prix Athanase-David est la plus haute distinction attribuée à une personne pour sa contribution remarquable à la littérature québécoise, qu’il s’agisse notamment :
du conte,
de la nouvelle,
de la poésie,
du récit,
du roman,
de la dramaturgie,
de la bande dessinée,
de l’essai,
de la critique littéraire,
du journalisme.
Il est décerné à la poète, nouvelliste et romancière, Carole David, pour l’ensemble de son œuvre.

⏤ Prix Femina 2020 ⏤

3/11/2020

Serge Joncour

Serge Joncour remporte le prix Femina 2020 pour « Nature humaine » (Flammarion).
Ce dernier opus est un grand roman rural qui se déroule lors d’une tempête survenue en 1999. À travers les pensées d’Alexandre, reclus dans une ferme du Lot, l’auteur, âgé de 58 ans, s’interroge sur les rapports de notre société à la nature en revenant sur trente ans de grandes mutations en France.

⏤ Prix Nobel de la littérature 2020 ⏤

Louise Glück, poète
La poète américaine Louise Glück a remporté jeudi le très convoité prix Nobel de littérature, un choix pointu et inattendu couronnant son œuvre entamée à la fin des années 60.

À 77 ans, elle est récompensée « pour sa voix poétique caractéristique, qui avec sa beauté austère rend l’existence individuelle universelle », a annoncé l’Académie suédoise en décernant le prix, toujours accompagné d’une motivation laconique.

Louise Glück est « une poète du changement radical et de la renaissance », a salué le président du comité, Anders Olsson.

Les lauréats des dix dernières années

2020 : Louise Glück (États-Unis)
2019 : Peter Handke (Autriche)
2018 : Olga Tokarczuk (Pologne)
2017 : Kazuo Ishiguro (Grande-Bretagne)
2016 : Bob Dylan (États-Unis).
2015 : Svetlana Alexievitch (Biélorussie)
2014 : Patrick Modiano (France)
2013 : Alice Munro (Canada)
2012 : Mo Yan (Chine)
2011 : Tomas Tranströmer (Suède)

⎯ Prix Émile-Nelligan 2020 ⎯

Laurence Veilleux
Laurence Veilleux a reçu le Prix Émile-Nelligan pour son recueil,
Elle des chambres | Éditions Poètes de brousse.

Son écriture intègre sa fascination pour les contes merveilleux et les femmes mythiques. Chasse aux corneilles | Éditions Poètes de Brousse, est son premier recueil.

La poète rimouskoise poursuit son exploration de thèmes comme le viol et l’inceste dans un troisième recueil encore plus intime, où elle se place au centre du récit.

⎯ Prix Québec-France Marie-Claire-Blais 2020 ⎯

Pauline Delabroy-Allard

Pauline Delabroy-Allard remporte ce prix
pour son premier roman
 Ça raconte Sarah | Minuit

⎯ Festival international de la poésie de Trois-Rivières 2020 ⎯

Voici les lauréats 2020 :

– Grand prix Québecor du Festival international de la poésie –
va cette année à deux poètes.

Martine Audet / Jean-Philippe Bergeron

Martine Audet le remporte pour La société des cendres suivi de Des lames entières ( Le Noroît.)

Le prix est aussi remis à Jean-Philippe Bergeron pour États et abîmes ( Poètes de brousse. )
Les lauréats reçoivent chacun une bourse de 10 000$.

– Prix international de poésie Fernando D’Almeida –
est décerné pour une seconde fois au Camerounais Jean-Claude Awono pour l’importance de son œuvre et son implication multiple dans le milieu poétique.

– Prix Félix-Antoine-Savard de poésie –
honore la poète Véronique Cyr pour sa suite poétique « Épisodes de paille. »
La lauréate reçoit un montant de 250$ offert par la librairie Poirier de Trois-Rivières.

– Prix Piché de poésie de l’Université du Québec à Trois-Rivières –,
qui récompense un poète qui n’a jamais publié de recueil, décerne son premier prix à Marc-André Villeneuve pour Au plus bas de la nuit.
Une bourse de 2000$ lui est remise.

– Prix international de poésie Jaime Sabines / Gatien Lapointe –
a été octroyé à l’unanimité au poète québécois Paul Chamberland pour Fénix integral / Phoenix intégral (1975-1987) ( Écrits des forges/Universidad Nacional Autónoma de México ).
Il reçoit un montant de 100 000 pesos mexicains, soit un peu plus de 6000 dollars canadiens.

– Prix national de poésie pour les aînés – Prix de poésie Jean-Lafrenière – Zénob 2020 décerné par le public.

⎯ Prix Le Monde 2020 ⎯

Francesca Serra
Francesca Serra grande lauréate pour un premier roman
« Elle a menti pour les ailes, » publié aux Éditions Anne Carrière.

« La vivace sensibilité de ce texte, son écriture tour à tour grave et comique, propre à incarner le destin de la “génération Z”, a suscité l’enthousiasme du jury », exprime Jean Birnbaum, un des douze membres du jury qui était composé de journalistes du quotidien « Le Monde. » 


⎯ Lancement 4 septembre 2020

► Collectif de nouvelles

L’écriture au temps
de la pandémie
Éditrice de ce recueil : Jet bleu, Genevyève Delorme
Couverture, d’après une toile d’Alexandre Lyonnais

Les auteurs dans le plus joyeux désordre :

– Aomar Ait Aider, « Panique à l’aéroport »
– Maxime Barkowski, « À l’est, rien de nouveau… »
– Johanne Tanguay, « Les jours se suivent (Confinement) »
– Johann Alfred Faniel, « La goutte »
– Lyne Jubinville, « Autofiction. En guise de prologue. / La tragédie. L’espoir »
– Johanne St-Amour, « Vivement le mois de la patate douce! »
– et, des États-Unis : Edson «Ed» Black, « THE ‘BOY WONDER’ »
Disponible en format numérique seulement, au bas coût de 15$
sur le site, Jet bleu