Jocelyne Saucier

Jocelyne Saucier
Jocelyne Saucier est romancière.
Ses trois premiers romans, La vie comme une image (finaliste, Prix du Gouverneur général),
Les héritiers de la mine (finaliste, prix France-Québec) et
Jeanne sur les routes (finaliste, Prix du Gouverneur général et prix Ringuet) ont été chaleureusement accueillis par la critique.
Il pleuvait des oiseaux, son ode à la liberté parue en 2011, lui a valu de nombreux prix et a conquis le cœur d’un très vaste public en une quinzaine de langues, en plus d’avoir fait l’objet d’une adaptation au cinéma par Louise Archambault.
Lauréat Prix du CALQ – Créateur ou créatrice de l’année – Abitibi-Témiscamingue 2010
editionsxyz.com

Il pleuvait des oiseaux
Trois hommes ont tourné le dos au monde, se sont enfoncés dans la forêt et ont vieilli selon leurs propres lois. Tom, Charlie et Ted.

Parmi leurs cabanes isolées surgit un jour une femme. Photographe, elle est à la recherche du dernier survivant des Grands Feux de Matheson : Ted Boychuck, une légende, le garçon qui marchait dans les cendres fumantes.

Au détour de son enquête, l’intruse apprivoise peu à peu les lois singulières des ermites.

« C’est exactement ce que Tom m’a répondu quand je lui ai demandé ce qui l’avait amené dans ce coin perdu.

– La liberté, ma jolie, la liberté de choisir ma vie.

– Et sa mort, a ajouté Charlie.

Et ils sont partis d’un grand éclat de rire. »

Mais ces choix prennent un sens tout nouveau quand se glisse dans leur quotidien une deuxième femme, aérienne et lumineuse, rescapée d’une existence qui n’était pas la sienne.

À combien de vies peut-on aspirer?