Francine Ruel

actrice et écrivaine québécoise.

« J’ai besoin de faire le deuil d’un enfant vivant.
Et je ne sais pas comment faire ça. »

 

Francine Ruel
Après avoir gardé le silence pendant des décennies, la comédienne et écrivaine Francine Ruel lève le voile, avec beaucoup d’émotion, sur une situation qui la touche personnellement : l’itinérance de son fils.

À travers le personnage d’Anna, elle raconte l’insoutenable réalité d’une mère qui doit faire le deuil d’un enfant vivant dans son nouveau roman, Anna et l’enfant-vieillard.

 

Anna et l’enfant-vieillard
Francine Ruel

« – J’ai besoin de faire le deuil d’un enfant vivant.
Et je ne sais pas comment faire ça. »

C’est ce qu’Anna a répondu à la dame assise en face d’elle, quand celle-ci lui a demandé pourquoi elle venait consulter.

Un enfant qui vient de mourir et qu’on doit laisser partir, à qui on doit faire des adieux définitifs; le corps qu’on doit mettre en terre ou envoyer à l’incinération, pour repartir ensuite avec ses souvenirs et son immense chagrin à jamais tatoués sur le cœur… Ça, elle pouvait arriver à l’imaginer, même si ça lui semblait être la chose la plus difficile à accomplir pour un parent.

Mais quitter un enfant vivant, même si c’est pour son bien, « comment arrive-t-on à faire cela ? »

Mise à jour :
Francine Ruel a revu son fils